Pourquoi "Les"? Eh bien parce que dire "La" Science-fiction ne rend pas justice à la diversité du genre.

Dans les années 60/70 la lecture de ce type de littérature m’a beaucoup apporté.

Maintenant cela constitue un cadre pour mes rêves éveillés. J’adore imaginer des scénarios d’anticipation…. Mais leur mise en forme constitue un problème majeur: on ne s’improvise pas écrivain!

En plus des affres de l'écriture je suis confronté à un autre problème qui est celui la nature profonde des histoires que je me raconte. Dans une librairie d’aujourd’hui on trouve de tout dans le rayon "SF"… Et j’ai du mal à retrouver ce que je cherchais quand j'étais plus jeune.

D’abord sur le rayon "fantasy" je partage l’opinion de Norman Spinrad dans "Rêve de fer" (quoique je lise avec plaisir du Jack Vance).

Ensuite je n’arrive pas à trouver d’ouvrages récents étiquetés "SF" qui puisse m’intéresser. Je fais des efforts (désespérés) mais je ne vois rien qui me rappelle tant soit peu le bouillonnement des idées d’un prétendu âge d’or… Je suis peut-être trop "baby boomer"! Non les auteurs modernes X, Y et Z n'éveillent en moi aucun rêve (Oui X, Y et Z: je ne veux pas me fâcher avec leurs éditeurs!).

Si je n’arrive pas à m’intéresser aux scénarios proposés la réciproque est vraie: au delà des problèmes d'écriture mes scénarios ne branchent pas les éditeurs.

J'échoue très régulièrement dans mes propositions auprès d’appels à texte. Jusqu'à présent je pensais que ces échecs étaient principalement liés à la qualité d'écriture mais que les ressorts de mes histoires étaient originaux et intéressants. En fait il me faut déchanter, voici un commentaire d'éditeur: "Nous n’avons pas trouvé l’intrigue assez percutante, ni les idées assez originales pour envisager une publication chez nous.".

Donc:

  • Je n’ai pas du lire suffisamment d’ouvrages de X, Y et Z puisque mes idées ne sont pas aussi originales que je le pensais!

  • Mes scénarios ne sont pas suffisamment "percutants"

Avec ce site je vais quand même tenter un expérience: présenter quelques uns des textes refusés… Certains sont complets (pour montrer un développement d’intrigue) mais les autres sont tronqués…

Le test est le suivant: en lisant seulement le début de l’histoire êtes vous tenté de lire la suite?

Une nouvelle écrite au moment où un certain président fut élu un texte complet (permet de voir si la chute est correcte)

J’ai un petit faible pour l’histoire qui suit: les lieux ne sont pas complètement imaginaires et je ne résiste pas aux histoires d’amour…

Je ne suis pas un fan du "space-opéra" … mais quand il faut , il faut:

Sur le thème archi-rebattu des voyages temporels:

Sur le thème des univers parallèles j’ai toute une série. Le héros Ysarn est marchand de légumes originaire de la réalité 1901-2 et sa compagne Mimica (trafiquante d’art) est-elle originaire du monde zéro-zéro: un extrait d’un des épisodes

J’ai pas une passion pour le rompol… Mais quelque fois il m’arrive de faire quelque chose d’approchant:

Il m’arrive aussi de faire de l’inclassable:

En vrac:

Une soumission à un concours… qui permet de voir que le jury a d’autres attentes! thème: dans la boîte de sardine… Le parcours des nouvelles retenues donne des points de comparaison instructifs: https://fr.calameo.com/read/0061766411cb27a2772b4

Une Novella… J’ai soumis ce texte à de nombreuses personnes et pour certains le passage d’une partie à une autre du récit pose problème. Je me demande si ce ne serait pas plutôt un scénario pour un livre illustré (pas tout à fait une BD mais un livre très illustré). Le début du texte…

Un peu de théatre (et oui pourquoi pas du théatre de SF?):